Sous l'arbre une charrette, des buveurs...

Publié le par christian guillais

le peintre Warli Naresh Bhoyé  présente sa peinture, en mars 2016

le peintre Warli Naresh Bhoyé présente sa peinture, en mars 2016

Naresh Bhoyé, fils de paysans qu'il aide au moment de la culture du riz, marié à une institutrice de village Warli et père d'une petite fille, aimerait faire de la peinture son métier.

Il est doué d'une grande sensibilité. Il comprend tout très vite. Je le considère comme le meilleur peintre d'arbre Warli parmi tous ceux que je connais actuellement..

Découvrons cette peinture :

Sur toile de coton  -  terres, matières organiques, résine et acrylique  -  84 X 89 cm.

Sur toile de coton - terres, matières organiques, résine et acrylique - 84 X 89 cm.

L'arbre est très gracieux avec son tronc et ses branches qui ondulent. L'arbre est très feuillu et porte des fruits. Cette peinture délicate donne l'impression que les feuilles bougent.
Sur les branches, des oiseaux dont un paon qui amorce une roue. Et dans le ciel ciel, des hérons qui volent dans tous les sens. Cela augmente l'impression de mouvement que nous avons en regardant cette peinture.

Au pied de l'arbre, il y a un chemin marqué par des pierres recouvertes d'herbe. Le chemin aussi ondule, mais perpendiculairement au tronc de l'arbre.

Sur le chemin, de gauche à droite, un couple dont la femme porte un enfant sur sa hanche, une femme avec un grand panier sur la tête, une belle charrette dont le cocher lève son fouet et où le couple qui y voyage discute fermement et puis une assemble de Warli assis en rond autour de bouteilles dont ils se servent pour verser dans des feuilles l'alcool qui sera consommé (todi). De l'autre côté du tronc de l'arbre, une femme assise refait les nattes d'une fillette, une autre porte un ballot, un homme âgé s'appuie sur une canne, deux chèvres et enfin un homme avec une hache sur l'épaule, donne la main à un enfant.
Le mouvement des personnages nous permet de les comprendre. Chez Naresh le mouvement est toujours gracieux.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article