Les dieux, fatigués d'entretenir la terre, ont créé les Warli pour s'en occuper

Publié le par christian guillais

Peinture de SANJAY PARHAD - 100 X 84 cm. Acrylique sur fond de terre, résine et matières organiquess

Peinture de SANJAY PARHAD - 100 X 84 cm. Acrylique sur fond de terre, résine et matières organiquess

Les dieux ont d'abord créé la Terre pour y habiter eux-même. Les Warli pensent qu'au bout d'un moment ils s'y sont ennuyé et que, peut être aussi, l'entretenir était trop de travail pour eux. Ils ont donc créé les hommes, c'est à dire les Warli, pour cela. Et comme les Warli sont mortels, leur tâche sera de préserver cette Terre qu'ils reçoivent à leur naissance et de l'entretenir pour la transmettre aux générations suivantes.


Mais les dieux, après la création des Warli ne sont pas tous partis dans l'Univers. Certains sont restés sur la Terre, d'autres y reviennent de temps en temps. Les Warli savent que leurs dieux sont là, autour d'eux et les surveillent à tout instant. Dieux et hommes cohabitent sur cette Terre merveilleuse !

C'est ce que nous raconte Sanjay dans cette peinture. La Nature est foisonnante. Des oiseaux volant en tous sens, quatre montagnes couvertes d'arbres et d'herbe, une rivière poissonneuse, du gibier partout. Les Warli sont bien petits au milieu de tout cela, à peine plus grands que les poissons de la rivière. C'est pour cela qu'on les voit s'agiter frénétiquement; ils ont beaucoup de travail. Ils faut qu'ils régulent la population animale de cette jungle mais aussi qu'ils se nourrissent, qu'ils coupent du bois pour cuisiner, pour se construire un abri, qu'ils le transportent etc.

Sanjay peint ici une scène de vie quotidienne de l'époque où les Warli étaient chasseurs-cueilleurs et non sédentarisés. C'était il y a un siècle et demi.

Les dieux, fatigués d'entretenir la terre, ont créé les Warli pour s'en occuper

SANJAY PARHAD nous présente sa peinture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article