Qui suis-je pour vous écrire cela?

Publié le par christian guillais

Jivya Soma Mashé et son petit fils Kishore, avec Christian Guillais, en 2013.

Jivya Soma Mashé et son petit fils Kishore, avec Christian Guillais, en 2013.

 

J'aime voyager en Inde, depuis des décénnies. En 1991, j'y ai rencontré une ONG indienne qui s'occupe d'enfants et de femmes pauvres dans un bidonville de Mumbai. Ma femme et moi avons décidé de les aider. C'est comme cela que nous avons vu des femmes broder des nappes avec de jolis bonhommes dansants. Le corps des personnages de ces broderies était fait de deux triangles rattachés par leur pointe; les brodeuses, des femmes tribales, migrantes, venant de villages à 150 km au nord de Mumbai. Nous avons décidé d'aller voir leurs villages avec trois d'entre elles. C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés en pays Warli, la première fois.

La campagne était magnifique, verdoyante; c'était la mousson. Les hommes labouraient les rizières avec des charrues tirées par des boeufs. Les femmes portaient des jeunes plants de riz dans d'immenses paniers. Des vieux, sous d'étranges protections faites de branchages regardaient le travail en fumant. Mais surtout on m'a montré des peintures  qui racontaient toute cette vie et plus encore.

Nous avons raccompagné à Mumbai les trois femmes couturières. Nous nous sommes regardés, ma femme et moi, et avons dit ensemble : "on y retourne !" et avons repris le train en sens inverse.

Tant de choses à découvrir dans cette culture où tous peuvent être des artistes et rester des paysans. C'était il y a  22 ans. Depuis, chaque année nous sommes retournés chez les Warli, liant des amitiés avec de nombreux peintres. Nous avons encore à apprendre, mais il est temps de partager avec ceux que cela intéresse. Voilà la raison de ce blog.

Christian Guillais

Courriel : guillaisnedelko@gmail.com

paysage de mousson au pays des Warli

paysage de mousson au pays des Warli

femme Warli fumant

femme Warli fumant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article